Comment est fabriquée la vodka ?

Voici une longue explication qui permet de comprendre comment est fabriquée la vodka avec les différentes étapes de la fermentation à la commercialisation.

La vodka, associée ou non à une boisson fraîche, est un des spiritueux qui rencontre le plus de succès de part le monde.
Les vodkas les plus réputées sont produites en Russie, en Pologne et en Finlande (ne pas oublier la France non plus même si ce pays n’est pas mentionné dans la vidéo).

Comment la vodka est fabriquée ?

A l’origine, la vodka était fabriquée à partir de pelures de pommes de terre et de maïs. La vodka peut même être fabriquée à partir de raisin, de betterave, d’oignon, de carottes, de pommes etc. Bref, à partir de tout ce qui peut fermenter.

Si certaines vodkas sont encore fabriquées de cette manière, la plupart des producteurs utilisent désormais des grains (par exemple du blé ou du maïs).

Production de la vodka

Le processus de production de la vodka est complexe et diffère d’un producteur à l’autre.

Le processus commence par le brassage ou les grains sont introduits dans une sorte de bain de mou. Les grains sont alors moulus.

De l’eau et des enzymes sont ensuite ajoutées pour favoriser la transformation de l’amidon en sucre. Des précautions doivent être prises pour éviter la prolifération des bactéries tout au long du processus de fabrication de la vodka. C’est la raison pour laquelle le mou est porté à ébullition (autour de 100°C) afin d’être stérilisé.

Dans une bonne vodka, toutes les substances sont distillées afin que le liquide obtenu ne contienne que de l’eau et de l’alcool. De l’acide lactique est ensuite ajouté afin d’atteindre le taux d’acidité requis pour la fermentation.

Le mélange est ensuite transvasé dans des cuves en acier inoxydable, de la levure est ajoutée et les cuves sont scellées. Au cours des jours qui suivent, les enzymes contenues dans la levure transforment le sucre en alcool éthylique.

Distillation de la vodka

Il reste encore à distiller la vodka afin de séparer l’alcool du liquide.

Pour distiller la vodka, il existe deux méthodes de distillation :

  • l’alambique à chauffe directe
  • l’alambique à colonne

La distillation avec alambique à chauffe directe consiste à réchauffer puis à refroidir constamment l’alcool liquide jusqu’à ce que les vapeurs se condensent et que l’alcool puisse être récolté.

Ce principe repose sur le fait que le point d’ébullition de l’alcool est inférieur à celui de l’eau. Ce processus élimine par ailleurs les impuretés.

La seconde méthode de distillation qui est aussi la plus utilisée et qui recourt à un alambique à colonne consiste à chauffer le liquide en continu pour que le liquide présent dans la chaudière chasse la vapeur.

La vapeur capte constamment l’alcool et monte dans la colonne. La saveur et la pureté de la vodka sont donc déterminées par les distillations répétées.

L’eau ajoutée à la fabrication de la vodka

L’alcool est ensuite filtré une nouvelle fois afin d’éliminer tout goût indésirable. Pour cela, on peut utiliser du charbon de bois.

Les vapeurs concentrées contiennent à ce moment de 95% à 100% d’alcool. On ajoute ensuite de l’eau pour que la vodka puisse être consommée, ce qui permet de ramener la teneur en alcool à 40% (ou 37,5% en fonction de la vodka fabriquée).

A ce moment, la vodka peut directement être mise en bouteille et est prête à être consommée. On n’a donc pas besoin de faire vieillir la vodka.

Vous pouvez consulter toutes ces explications dans cette vidéo :

bouteilles de vodka grande
bouteilles de vodka petites